les secours

Les pompiers me demandent de les laisser travailler ,je continue de hurler et de pleurer .
Une femme s’approche de moi et m’écarte doucement du hangar pour m’amener près de la maison . je ne veux pas entrer pour l’instant ,je ne veux pas être trop loin .
Je tremble de la tête aux pieds ,je suis obligée de m’asseoir par terre ,aux cotés de Cindy qui m’a rejoint .Je ne sais pas qui m’amène un verre d’eau ,je le prend comme une automate et je bois un peu .

Il y a deux camoins de pompiers ,le SMUR et le SAMU ……plein de monde ……..les gens vont et viennent ,s’agitent comme un essaim de guèpes que j’aurais dérangé .On me pose des questions ,son nom ,son prénom ,sa date de naissance ,était il malade ,allergique ,prenait il un traitement ? je répond en me disant que s’ils me posent toutes ces questions ,c’est que Jordan n’est pas mort , que je me suis trompée .

En fait ,il est toujours sous la voiture ,mais les secours prennent mille précautions pour le sortir .
La femme pompier ne m’a pas quittée . Elle m’explique tout ce qui se passe avec des mots simples .Sa voix me calme ,elle est douce et apaisante ,mais ferme ,le ton n’admet pas de réplique .
je serre sa main aussi fort que je peux ,je m’accroche à elle comme à une bouée de sauvetage ,comme si cela pouvait aider Jordan ……..ne la lâche pas ……elle te relie à ton petit …..ne la lâche pas ……elle seule sait .Maintenant ,je sais que c’était idiot ,mais à ce moment très précis ,c’est ce que je pensais .

Un homme arrive et me dit bonjour . C’est le maire du village qui vient aux nouvelles comme tout les élus devraient le faire : s’occuper de leurs admnistrés . Il sera encore présent lorsque nous partirons ,et bien après aussi .

Un pompier finit par me persuader d’entrer dans la maison ,rester prostrée ne sert à rien , j’obéis sans trop savoir pourquoi .

Aussitôt entrée ,je m’affale dans un fauteuil rouge ,dans la pièce principale du corps de ferme .C’est une grande cuisine ,avec une table immense ,ils étaient nombreux il y a quelques années auparavant ,ils vivaient à plusieurs générations sous le même toit .
De ma place ,je vois la porte d’entrée et tous ceux qui entre et qui sortent comme dans un balai dont le chorégraphe aurait oublié de gérer les mouvements ……..
La jeune femme est toujours présente .Elle me promet de me tenir au courant de l’état de santé de Jordan . Il me semble qu’Alain N°2 est aussi dans la pièce ,assit en face de moi ,mais je n’en suis plus très sure .
Je demande un café qu’on me prépare et qu’on me donne . Le liquide bouillant semble me sortir de ma torpeur ,il me réchauffe et je commence à reprendre pied avec la réalité ;comme si jusqu’à maintenant , j’avais tout vu ,tout entendu ,répondu ,mais que c’était mon double qui faisait cela ….pas moi …….pas mon esprit ……lui était auprès de Jordan .

A chaque fois qu’un pompier pénètre dans la pièce ,je me remets à trembler ……..j’ai si peur de ce qu’il va m’annoncer …..il me dit que Jordan n’est plus sous la voiture ,qu’il est dans le camion du SAMU ,mais ……….je hais cette conjonction ,ce petit mot de rien du tout qui casse vos espoir …….oui ,mais ……je suis suspendue à ces quatre lettres ………mais il ne revient pas .Le médecin le médicalise et opère une réanimation ………Jordan a t il des frères et soeurs ?

Je sursaute quand il me repose la question , j’étais repartie loin de lui .

 


Autres articles

Répondre

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008