le service de réanimation

Alain photodemamie026.jpg

Voilà ,cela fait à peine 24 h. que Jordan a été victime de son accident ,et poutant j’ai l’impression qu’il s’est écoulé un temps incalculable…….je suis fatiguée ,nous sommes tous fatigués ……je remet le nounours de Jordan qu’il a gardé depuis qu’il est petit .

Romuald est arrivé lui aussi avec sa femme Pepette ,ils ont laissé les enfants aux parents de ma belle fille .

Mon ainé ne quittera pratiquement plus son petit frère ,lui parlant ,le caressant où lui lisant des articles .
Jess ,le frère de Cindy et ami de Jordan était arrivé avant nous .

Il faut malgré tout penser à ravitailler les gens qui sont arrivé ,alors nous faisons des allers retours entre le terrain d’accueil et l’hopital .

Encore de la famille ,Alain N°2 et Sarah ….je ne me souviens pas de tout le monde ……

Les voyageurs présents sur le terrain se relaient auprès de nous pour prendre des nouvelles et nous proposent d’envoyer un pasteur près de Jordan pour prier ….ma foi en dieu n’est pas des plus sérieuse ,mais je suis prête à accepter l’aide de tout le monde ,même celle de l’impossible et de l’invisible ………..je fais également appel à l’aumonier de l’hopital .

Ma belle mère est en vacance en Haute Savoie chez ma Marie France ,ma belle soeur ,elles font  » soigner  » Jordan par deux magnétiseurs ……….qui ne sont pas très optimistes :même si Jordan vit ,il aura de terribles séquelles …….ça ne fait rien ,je suis sa maman et je m’occuperais de lui ………..tout ,n’importes quels sacrifices ,pourvu que mon petit vive .

Nous restons tous tard dans le service à se relayer auprès de notre malade puis nous retournons au terrain …….on loge tout le monde comme on peut ,je ne sais même pas combien nous sommes !
Je téléphonne tard au service et tôt le lendemain matin ,l’état de Dadan est stationnaire .

C’est ce mardi 10 juin qu’une femme médecin se présente à nous et nous demande de nous réunir dans la salle qui nous est réservée :elle nous explique que Jordan est atteint de séquelles irreversibles ,que la partie du cerveau qui régule la température du corps est atteinte ,ce qui fait que cette température passe de 35 ° à plus de 40° ,comme ça ,d’un instant à l’autre ,que son foie est également en souffrance à cause du mauvais fonctionnement du cerveau et que en outre ,Jordan ne donne aucun signe aussi minime soit il ,de réveil . Ils débrancheront Jordan au bout de 24 h. ,c’est à dire mercredi matin .

Je suis sonnée ,personne ne parle ,on se regarde les uns les autres ,effarés ,Cindy pleure doucement ……et d’un suel coup je réagis !

- » vous ne pouvez pas débrancher mon fils sans l’accord de la famille « 
-  » si , tout à fait , la loi nous y autorise et vous ne pouvez pas vous y opposer : »
Je me lève comme une furie et frappe les murs à coup de poing en hurlant qu’ils ne le débrancherons pas ,qu’ils peuvent être certains qu’ils ne toucheraons pas à mon fils .

La jeune femme prend peur et sort de la pièce .
Nous décidons que ma belle fille et Alain n°2 prendront contact avec un avocat et qu’il doit y avoir quelqu’un en permanence dans la chambre de Jordan .

L’avocat contacté nous explique qu’il existe un loi dite « loi Léoneti  » ,qui donne effectivement le droit au personnel médical de débrancher un malade s’il estime que continuer est de l’acharnement thérapeutique ,mais ( encore ce mais ) que la famille a tout de même des recours .
En tout premier lieu ,il faut que notre refus de la décision soit écrit noir sur blanc et signé par le chef de service .
Nous faisons donc ce courrier …….que le chef de service refuse de signer lorsque Romuald et Alain n°2 lui présente .Je ne suis pas dans l’hopital ……Romuald réussi à me joindre ……..j’y vais aussi rapidement que je peux …..Je vais forcément mieux m’expliquer et ce monsieur acceptera de signer ………et bien ,non . Je suis d’une naïveté à faire pleurer .Môssieur est tout puissant ,il est le Chef ,lui est médecin et nous ,heu……..de simples quidams ( sous entendu ,forains incultes et illétrés ).
C’est mal me connaître .Nous sommes dans notre prièce et lui est assis au fond , dans un fauteuil devant la fenêtre .Comme je hausse le ton en lui disant que c’est un avocat qui nous renseigne , qu’il va à l’encontre de la loi et que son titre de médecin chef ne m’impressionnne pas ,Môssieur se lève et se dirige vers la porte ,en me répondant dédaigneusement qu’il ne me parlera plus !

Il n’a pas le temps d’atteindre la sortie ,je lui saute dessus et le plaque au mur ( je fais 1m 56 et lui doit mesurer dans les 1 m 75 !) ,je serre le col de sa blouse aussi fort que je peux et lui crache à la figure que son nom est sur son badge ,que s’il touche un cheveux de mon garçon je lui ferais personnellemnt la peau , que je le retrouverais n’importe où ,et que si je suis en prison ,il se trouvera toujours quelqu’un pour prendre la suite .
Il essaye vainement de se dégager ,je ne sens plus ma force .Ma haine ,mon ressentiment contre cet homme ,mon chagrin ,le manque de sommeil ,l’inquiètude ,les questions sans réponse , l’injustice de cet accident ,tout cela à décuplé ma rage .
Ils seront quatre pour me faire lâcher Môssieur ……..

Nous descendons devant le halle pour fumer une cigarette et boire un café ,il faut que je me calme ,que je reprenne mon souffle .

Nous voyons arriver des policiers ,d »abord 4 ,puis 4 autres . Ils entrent dans le halle . Nous sommes pratiquement sûr que c’est Môssieur qui a prévenu les forces de l’ordre

 


Autres articles

2 commentaires

  1. Bitteulze dit :

    Les médecins ne se rendent pas compte. Il voit des gens souffrir et mourir trés régulièrment. Je n’pense pas qu’il ait pu mesurer ne serait-ce que le 10ème de la souffrance que tu as du ressentir. Je comprends ta haine. Je n’sais pas si je lui aurais cracher à la gueule mais en tout cas je comprends ta haine. Il y’a des fois où les gens se permettent de l’ouvrir sans faire l’effort de vraiment considérer les gens qu’ils ont en face d’eux, ni leur souffrance. Pour eux, 24 heures ça parait long, mais quand on est à mi-chemin entre le deuil et l’espoir… 24 heures c’est vraiment que dalle. Vous demandiez juste ça… 24 heures de plus, juste pour aller au bout, juste par amour pour jordan.
    J’comprends ta souffrance.
    Il n’y a qu’un médecin pour accepter si facilement l’idée qu’une personne puisse être déclaré morte comme ça au bout d’un temps bien determiné… Même si c’est le cas. Ils devraient quand-même faire l’effort de comprendre qu’une personne qui pleure un être cher ne peux pas accepter d’être objective dans un moment pareil. Et puis d’ailleurs, pourquoi vouloir être objectif dans un moment pareil, bon sang ?! Pourquoi demander à quelqu’un de « se raisonner » dans un moment pareil ?! C’est une pur connerie.
    Quand on aime profondément quelqu’un, on se doit d’être profondément déraisonnable !
    Et l’entourage doit respecter cette folie. Il n’est pas obligé de comprendre cette folie, ni y adhérer mais au moins la respecter.

    Ce que tu as fais était à mon sens une belle preuve d’amour. Y’a pas à chercher plus loin. Cracher à la geule d’un médecin pour dire « je t’aime,mon fils » ça peut paraitre complètement absurde et franchement dégueu mais quand on connait le contexte… C’est juste une grande preuve d’amour, comme une autre.

  2. des preuves d’amours ,oui ,c’est tout ce que je pouvais faire ,donner des preuves d’amour .

Répondre

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008