Quand le chagrin ….

Mon chagrin évolue , change……..jusqu’à maintenant, c’était ta mort injuste qui me peinait tant …..ta disparition ,mes interrogations ………la culpabilité de mon absence le jour de l’accident et de ma survie …….je suis et toi ,mon bébé , toi qui devrais être là avec nous, entrain de rire ,entrain de t’occuper d’Enzo et de Cindy,tu n’es plus ………

Maintenant et de plus en plus ,tu me manques ……..ton corps ,ta voix ,tes blagues ,ton rire ,tes coups de gueule …….j’ai envie de te serrer dans mes bras, de te faire des câlins…

Je n’arrive pas à trouver les mots pour expliquer mes sentiments et l’évolution de mon chagrin .

Je voudrais pourtant faire comprendre ça aux gens mais je n’y arrive pas ……..

Je t’aime toujours autant ……..

 


Autres articles

5 commentaires

  1. Eric dit :

    Kikoo Fabienne
    je crois comprendre cette évolution dont tu parles. C’est un peu comme le vide physique était devenu encore plus grand… ça dépasse les souvenirs, les rêves… c’est plus concret que ça…

    je suis de tout coeur avec toi dans cette épreuve

    Eric

  2. c’est cela ,exactement cela…..

  3. Eric dit :

    je te promets que ça va passer : pas dans le sens ou ça va disparaitre, mais juste dans le sens ou tu vas mieux le porte, l’accepter ! en fait la douleur ne disparait jamais, c’est nous qui devenons plus « résistant », parce qu’on a pas le choix !

    je pense bien fort à toi ! j’espère que tu sais que je suis là, si tu as besoin

    Eric

  4. bien sur que je le sais !

  5. J’apprend à le porter ce chagrin qui change de forme chaque jour , mais c’est usant .

Répondre

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008