Bonne……

Bon , je me rends à l’évidence , je n’ai plus vingt ans et je peine à récupérer de ma fatigue , je vous laisse donc pour ce soir en vous souhaitant de doux rêves .A demain .



La culpabilité du survivant

Définition trouvée dans Wikipédia :

Culpabilité du survivant

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

La culpabilité du survivant est un syndrome douloureusement vécu par les personnes qui ont échappé à la mort alors que d’autres sont morts.

Au sens propre, on ne devrait évoquer la culpabilité du survivant qu’à cette condition-là : « d’autres que moi et que je connaissais sont morts, j’aurais pu mourir aussi mais je suis toujours là. »

Des auteurs comme Elie Wiesel ou Bruno Bettelheim ont publié des travaux à ce sujet. En France, Maurice Porot s’y est également intéressé[1].

Le survivant est rongé par la culpabilité, a le sentiment d’avoir « trahi ». Ce sentiment de faute est à l’origine soit d’une dépression, soit d’une évolution vers des idées persécutives.

 

C’est exactement ce que je ressens sans avoir frôlé la mort , et pourtant , moi , je suis toujours vivante et lui est mort .

 




Archive pour 3 décembre, 2009

Viteeeee!

Vite, vite , vite , que je dise bonjour avant  que

Fanette vienne faire son tintamarre habituel !

BONNE JOURNEE.

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008