Il est reparti.

Allez , encore un peu de morosité ces jours-ci.

Mon Romu est reparti sur les fêtes avec son convoi et toute la petite famille ……..il ne revient qu’en Novembre……..

Bon, je sais que je peux aller le voir quand il n’est pas trop loin, mais quand même , j’ai les boules !

Lui était impatient de repartir, il commençait à s’ennuyer ferme…..voyage, voyage, quand tu nous tiens !

J’espère que la saison sera bonne , mon petit ( enfin , dans mon coeur , car il est beaucoup plus grand que moi !!) .Je t’aime très fort et je suis fière que tu sois mon fils .

Pour ceux que ça intéresse, photos d’un petit bout du convoi de Romu sur mon blog PHOTO



Bon jeudi

Pour vous tous , la semaine est presque finie et bientôt le week-end pour vous reposer .

Prenez votre courage à deux mains , bientôt la quille !!!!

Passez un bon jeudi ………oui, j’y vais , je sais, je sais…….je vais encore rouler  » pas plus vite qu’à fond « !

 




Archive pour février, 2010

Tel père……tel fils !

Les gènes y sont forcément pour quelque chose, Enzo ne peut pas être influencé par son papa qui est dans les nuages.

Outre le fait qu’ils se ressemblent beaucoup physiquement , il y a des traits de caractère incontestables.

Or , ils n’ont pas été élevés de la même façon puisque Cindy s’est sédentarisée très rapidement suite au Décès de son Chéri .

Tout d’abord , Enzo est le genre de petit garçon très têtu ( quand Jordan avait dit non, je pouvais bien faire ce que je voulais ,il ne changeait pas d’avis au contraire de son frère). , puis vient le goût de jouer dans l’endroit le plus sale possible ( tous les enfants ne sont pas comme ça , à mon mariage, Kenji est resté avec son costume propre un bon moment , pas Enzo ….quelques flaques d’eau bien tentantes étaient présentes!).

Ensuite ,c’est le goût pour l’école qu ‘Enzo n’a pas et sa résolution d’arrêter très vite ses études ( en maternelle! ), son papa ayant poussé jusqu’au CP emoticone et les excuses bidons pour ne pas aller dans cet enfer que représente l’école pour ces enfants : la neige,  il y en a trop , environs deux centimètres!!!!!

Cela me fait tout drôle des fois , j’ai vraiment l’impression d’entendre Jordan………

Laurence

Elle me manque, Laurence.

Son rire, ses bêtises, ses colères,sa poisse, sa gentillesse, son courage, sa franchise. 

Oui elle me manque drôlement la Lolotte ……vous ne savez pas qui elle est ?

C’est une femme de mon âge, foraine. 

J’ai fait sa connaissance quand elle est arrivée dans notre région de son Jura natal avec son fils Fabien âgé de 3 ans, son homme Franck et son  » métier  » ( des auto-tamponneuses), il y a environs 20 ans .

Nous nous sommes jaugées, avons fait connaissance petit à petit et nous sommes liées d’amitié.

Il faut dire qu’on tournait beaucoup ensemble et qu’on a connu pas mal de galère : les pannes, les fêtes annulées, le temps dégueulasse, le manque d’argent.

Mais , en contre partie, on s’est payé aussi de grosses crises de rire .

Il y a eu aussi la naissance de Kilian, son deuxième garçon, né 13 ans après Fabien….cerise sur le gâteau !

Elle a connu une grande partie de ma vie.Elle a vu mes fils partir avec leur femme. Elle a vu mes petits-enfants.

Et puis , Jordan est parti là-haut, dans les nuages ……..

Que c’est-il passé ? 

La mort n’est pourtant pas contagieuse, enfin , je ne crois pas. 

Après la veillée du corps et l’enterrement , c’était fini . Le fil s’est brisé .

J’ai tenté de lui envoyer deux où trois messages mais je n’ai eu qu’une réponse aussi brève que laconique, quelques mots et puis ,plus rien.

Je sais pourtant que la vie continue pour elle et c’est bien normal et je suis très heureuse pour elle . Comment pourrais-je lui souhaiter du malheur ?

Je suppose qu’elle ne savait plus comment me parler .

Mais si elle savait à quel point elle me manque………

LAISSEZ VOS MESSAGES

LAISSEZ VOS MESSAGES  dans MERCI 1783631064_small

Ils seront déposer et peut-être illustrer sur ce blog.

Après validation.

Vos messages ce ne sont pas des commentaires d’articles mais des messages à faire passer soit à Jordan (on dit que les esprits voient), soit à la famille….

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Au fil…….de mes souvenirs.

Vous étiez entrain de flâner sur le net comme on se promène en ville quand on a le temps …….le nez au vent, vous moquant gentiment des gens un peu excentriques que vous croisez ( ne dites pas non, je le fais aussi !) , profitant de quelques rayons de soleil qui réchauffent si bien notre âme, admirant les étals des magasins, quand vous tombez en admiration devant la devanture d’une toute petite boutique .

Elle n’est pas moderne, plutôt vieillotte, située à l’écart du bruit des autres commerces dans une ruelle faite de pavés, entourée de maisons à colombages.

Les couleurs de son enseigne ont passées et la peinture s’écaille.

Décidément, elle n’a rien d’attirant et pourtant vous ressentez l’envie impérieuse d’y entrer.

Elle vous rappelle les boutiques de votre enfance , vous savez, celles où on trouvait tout dans dans une petite pièce où régnait un désordre indescriptible mais où la commerçante avec son vieux tablier à fleurs noué autour de la taille vous trouvait immédiatement ce que vous vouliez.

Vous prenez le temps d’admirer tout ce que peut contenir ce bazar, riant bêtement lorsque vous prenez la seule chose qu’il ne fallait pas tirer parce qu’elle entraîne toute la pile…….

Et il y a ce fil , ce petit fil qui dépasse d’un écheveau  ……….c’est le fil de ma mémoire…….vous êtes entré sans le savoir dans mon esprit et déroulé la pelote de mes souvenirs………ne ressortez pas tout de suite , prenez votre temps et surtout revenez……….

Merci

Je vous remercie tous et toutes de vos gentils  messages.

Je me suis mariée samedi dernier. Nous étions une cinquantaine et tout s’est bien passé.

C’était excitant, amusant, émouvant, éprouvant  .

La fête a duré deux jours…….et je reprenais le boulot lundi ( jusqu’à dimanche) ……….D’où mon absence ces derniers jours.

Il y a eu beaucoup de rangement et de paperasses à faire et je n’ai pas fini ( en théorie, je devrais être entrain de continuer ) mais j’avais trop envie de venir voir mon Jordan………et vous aussi.

Bien sûr, je suis fatiguée et j’avance au radar , mais c’est un moindre mal !

Quand le malheur des autres vous rappelle le votre

En allant sur le net,  je découvre que beaucoup d’autres mamans vivent le même enfer que moi, à savoir : survivre à un des ses enfant.

Dans les divers témoignages que j’ai pu lire reviennent les mêmes mots: souffrance, manque, désespoir, solitude, culpabilité, colère, attente.

Ces mamans décrivent aussi l’impression qu’une partie de nous est morte en même temps que notre enfant et beaucoup disent ne pas avoir les mots exacts pour décrire nos sentiments.

Elles écrivent également que très rapidement, elles ne peuvent plus parler de leur enfant dans leur entourage parce que ce droit à la parole dérange et que la vie pour les autres a repris un cour normal, ce qui ne sera plus jamais notre cas.

Ne pas être seule a ressentir tout ce flot de sentiments, contradictoires parfois, a quelque chose de rassurant.

Cela n’apaise ni mon chagrin ni ma colère mais je me rends compte qu’il est plus facile de parler à quelqu’un qui  » sait  » qu’à quelqu’un qui, bien que de bonne volonté, ne « sait » pas.

Et puis il y a deux jours, sur le forum où je vais avec une autre amie, est annoncé qu’une maman elle aussi inscrite , vient de perdre son fils Julien, âgé de 24 ans .

La claque …..je ne connais ni Electra ni Julien personnellement, mais cet évènement me replonge directement dans mon drame. 

La souffrance de cette famille est la mienne. Je sais tout ce que ressent Electra et je revis tout depuis le début et la peur revient m’assaillir.

 

Son cauchemar est le mien.

Toutes mes pensées vont vers elle et vers son ange qui aura été accueilli, j’en suis certaine, par Jordan.

 

 

12

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008