Pas beaucoup de temps

Et oui , je me suis débrouillée comme un manche et je suis à la bourre pour tout , en plus , comme je dois être en retard de paiement de facture chez SFR ( comment se fait-il que mon banquier ne soit pas amoureux de moi ? ! ), ils ont dû restreindre l’accès internet et mon PCP rame comme un malade …………..je passerais donc chez vous demain matin………promis emoticone



Moi, moi et moi :-) 3

Premier et unique drame dont je me souvienne dans mon enfance , c’est quand mes grands-parents s’en vont à Quiberon pour les grandes vacances, dans une colonie tenue par des amis à eux. Mémé y va en tant que couturière et le pépé pour tout ce qui concerne le bricolage.

Me voilà seule ( enfin ,sans mes grands-parents) et désespérée , vraiment .En pleurs tout le temps.

Et je refais le coup du  » je mange plus » qui marche à merveille , puisque le pépé reprend sa deudeuch bleue et viens me chercher ( Quiberon-Bourges et Bourges- Quiberon ) illico-presto emoticone

Et de ce lieu , je ne me souviens que du bruit de la machine à coudre de la grand-mère qui raccommode les draps de la colonie dans une immense pièce, car je ne veux pas aller jouer avec les autres enfants .

Je me souviens aussi de la façon dont s’habillaient mes grands-parents, sauf cas de grande sortie !

Mémé avait  une combinaison dont je voyais la dentelle quand elle était assise, avec une robe et une blouse ( les 2 avec des fleurs et de jolies couleurs ), et des pantoufles fermées ( des charentaises, je crois ) . Dans la poche de sa blouse : un mouchoir et un briquet.

Le pépé quant à lui portait toujours un pantalon  » bleu de travail  » avec en guise de ceinture  une ficelle de faucheuse, un Marcel bleu aussi , les même charentaises que la mémé, et l’indélogeable béret noir !( j’ai cru longtemps qu’il dormait avec )

Ils aimaient s’assoir tous les deux sur le banc soigneusement peint en blanc et mon grand-père avait tendance à s’endormir un peu ………..Jean-Noël ( le plus âgé de mes frères ) , prenait un malin plaisir à l’imiter en se moquant affectueusement de lui , ce qui avait le don de déclencher immédiatement ma colère et mes pleurs et par ricochet , la colère de ma mère et la punition de mon frère qui osait faire pleurer bébé emoticone ………..bébé est d’ailleurs resté longtemps mon surnom , et il arrive encore à mon frère de m’appeler comme ça !




Archive pour 28 avril, 2010

Pas beaucoup de temps

Et oui , je me suis débrouillée comme un manche et je suis à la bourre pour tout , en plus , comme je dois être en retard de paiement de facture chez SFR ( comment se fait-il que mon banquier ne soit pas amoureux de moi ? ! ), ils ont dû restreindre l’accès internet et mon PCP rame comme un malade …………..je passerais donc chez vous demain matin………promis emoticone

Moi, moi et moi :-) 3

Premier et unique drame dont je me souvienne dans mon enfance , c’est quand mes grands-parents s’en vont à Quiberon pour les grandes vacances, dans une colonie tenue par des amis à eux. Mémé y va en tant que couturière et le pépé pour tout ce qui concerne le bricolage.

Me voilà seule ( enfin ,sans mes grands-parents) et désespérée , vraiment .En pleurs tout le temps.

Et je refais le coup du  » je mange plus » qui marche à merveille , puisque le pépé reprend sa deudeuch bleue et viens me chercher ( Quiberon-Bourges et Bourges- Quiberon ) illico-presto emoticone

Et de ce lieu , je ne me souviens que du bruit de la machine à coudre de la grand-mère qui raccommode les draps de la colonie dans une immense pièce, car je ne veux pas aller jouer avec les autres enfants .

Je me souviens aussi de la façon dont s’habillaient mes grands-parents, sauf cas de grande sortie !

Mémé avait  une combinaison dont je voyais la dentelle quand elle était assise, avec une robe et une blouse ( les 2 avec des fleurs et de jolies couleurs ), et des pantoufles fermées ( des charentaises, je crois ) . Dans la poche de sa blouse : un mouchoir et un briquet.

Le pépé quant à lui portait toujours un pantalon  » bleu de travail  » avec en guise de ceinture  une ficelle de faucheuse, un Marcel bleu aussi , les même charentaises que la mémé, et l’indélogeable béret noir !( j’ai cru longtemps qu’il dormait avec )

Ils aimaient s’assoir tous les deux sur le banc soigneusement peint en blanc et mon grand-père avait tendance à s’endormir un peu ………..Jean-Noël ( le plus âgé de mes frères ) , prenait un malin plaisir à l’imiter en se moquant affectueusement de lui , ce qui avait le don de déclencher immédiatement ma colère et mes pleurs et par ricochet , la colère de ma mère et la punition de mon frère qui osait faire pleurer bébé emoticone ………..bébé est d’ailleurs resté longtemps mon surnom , et il arrive encore à mon frère de m’appeler comme ça !

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008