Mon Jordan

Tu me manques terriblement et je suis si fatiguée que mes pensées sont bien moroses en ce moment .

Si je pouvais te voir en vrai , te serrer dans mes bras, entendre ta voix ………..une petite consolation dans mon inquiétude pour toi , c’est que j’ai appris sur le fofo que les maîtres retrouvaient leurs animaux de compagnies là-haut , alors j’espère du fond de mes entrailles que ton Boulette t’attendait et t’a fait une super fête à ton arrivée dans ce monde inconnu ……..

Je me pose toujours autant de questions pour toi , j’ai si peur et je suis si seule avec mon chagrin , mon amour………………

Je t’aime 

Maman

 


Autres articles

10 commentaires

  1. LA FANETTE dit :

    Bon les coups de pied aux fesses vont être redistribués c’est bien parce que je sais que là au moins je ne vais pas me faire engueuler
    bon alors je fais quoi là j’attends ou je hurle tout de suite ???????????
    Ton Dadane vas venir m’aider s’il le faut à te les botter les fesses. C’est pour celles qu’il aura prise sans les mériter hein
    Tu es fatiguée toi, alors tu sais quoi ????? Reposes toi et peut être qu’après tu auras les idées un peu plus claires ok pour le moment j’en reste là mais attention je peux aussi sortir la voiture du garage et tu sais ce que ça veut dire hein
    Allerz je te fais des bisous et souries
    Je te l’ai dit tu es filmée

  2. Elle est où la camera ? lol

  3. jacqueline deck dit :

    ma loute je passe vers jordan tu sais ou hein
    Je sais les questions qui restent sans réponse mème si on retourne la planète , nous n’aurons jamais la réponse, ma loute, tu es comme moi je donnerais dans la minute qui suit ma vie pour que nos gamins reviennent , tu vois le djé ma laissée çà chienne elle s’apelle boulette, tu n’es pas seule avec ton chagrin, j’ai le mème et cela il n’y a que des mamans à qui cela est arriver pour savoir que sa fait si mal, mais si mal
    je ne t’oublie pas ma loute je t’aime
    jacotte

  4. canelle49 dit :

    Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, cette phrase est bien la phrase qui vous va à toutes ces mamans douleurs, te faire de grandes phrases en essayant de te consoler c’est impossible, mais te dire que je pense à toi souvent et que j’ai mal pour toi cela je le peux, comprendre tes douleurs je ne peux pas, je ne peux que les imaginer et je suis encore de tout coeur avec toi, mais hélas je me sens bien petite et bien inutile quand je te lis!

    Juste te dire que je vous aime toutes ces mamans douleurs qui nous offrez votre vie au travers de vos blogs !

    Bisous, helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  5. sandrasbz dit :

    Bonjour Fabienne,

    Je t’embrasse très fort. Moi je suis convaincue qu’après nous retrouvons tous ceux que nous avons aimés, même nos animaux de compagnie. Sûr qu’ils ont une âme eux aussi ! Mais je crois également qu’aussi longtemps qu’on a de l’amour pour quelqu’un dans son coeur, alors on n’en est pas totalement séparé. Il est près de toi à chaque instant.

    Sandra

  6. Tiffany dit :

    Fabienne,
    je suis tombée sur votre blog tout à fait par hasard. N’ayant pas l’habitude d’aller sur ce genre de site, je m’y suis quand même attardée voyant qu’il était consacré à Jordan, prénom que mon jeune frère porte également.. J’ai lu cet article que je commente actuellement, puis les 3, et 4 suivants… Et au fur et à mesure, ce sont des larmes de tristesse enfouie qui se sont échappées. J’ai retrouvé ma maman dans vos mots, elle qui a perdu son premier bout à la naissance, et qui ne s’en est jamais remise. Elle non plus n’a pas la force d’aller au cimetière, qui se trouve pourtant, dans le village-même où nous habitons.. Elle ne le dit peut-être pas, mais je l’ai deviné. Affronter sa tombe doit être tout aussi dur qu’il l’est pour vous… Peut-être suis-je trop jeune pour me permettre de dire cela, mais si un jour il m’arrivait la même chose que vous, je me demande si la force de survivre serait là… Vous êtes forte, Fabienne, pour ainsi publier vos mots. Vous avez du courage. Allez de l’avant comme il se doit. Continuez à vivre. Jordan vous regarde de là-haut, alors montrez-lui que vous vous battez pour lui et pour vous deux..
    J’ai seulement 17 ans. Vos mots m’ont pour ainsi dire bouleversée.
    Avec tout le respect que je vois dois, trouvez en ce message, tout le soutien nécessaire à la perte d’un être cher qui était le vôtre…

    Tiffany.

  7. J’espère Tiffany que tu liras le mail que je t’ai envoyé ……je te remercie de ton beau commentaire empreint d’amour pour ta famille .

  8. Ada dit :

    Fabienne je viens de lire ton article je sais que chacun et chacune de nous se sent seul devant un tel drame mais crois moi je comprends tout à fait ce quetu ressens. Hier onest aller voir un film au cinéma avec mon mari il y avait un petit garçon qui jouait ça nous a rappelé notre fils tout les bons moments passés ensemble on a pas arrêter de pleurer moi quand je commence j’ai du mal à m’arrêtter c’est fou comme ça fait mal on n’oubliera jamais mais Fabienne il fuatqu’onsoient forte d’abord pour nous etpuis pour nos autres enfants bisous….

  9. tu sais , Ada …..les gens disent de moi ( et sûrement de toutes les mamans ayant perdu un enfant ) que je suis forte , où dure où insensible ……mais je ne suis rien de tout cela .Je suis morte en même temps que Jordan et maintenant , je suis là par obligation pour Enzo et pour Romuald .J ‘attends simplement , je suis comme en apesanteur , un peu comme les points de suspension que j’utilise si souvent .
    Les crises de larmes qui n’en finissent pas et la douleur empreint d’envie quand on voit un petit qui nous rappelle le notre , je connais bien …….il faut laisser couler ces larmes , elles sont tout de même salvatrices .Si on les retient , on étouffe ……….courage , Ada .Je pense bien fort à toi.

  10. Ada dit :

    courage à toi aussi ! C’est tellement important pour moi d’avoir des « réponses » ou des commentaires à mes articles! Je pense bien à toi!

Répondre

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008