Romuald ( à gauche ) et Jordan ( à droite )

Avant de continuer notre histoire ,car même si ici ,il s’agit de mon blog , cette histoire étant une histoire vraie ,c’est bien sur celle de toute une famille ,je souhaitais inclure une photo de mes deux garçons : Romuald ( à gauche ) avec son petit frère Jordan ( à droite ) .

J’insérerais régulièrement des photos ,pour que les personnes intéressées par ce journal puissent connaître où reconnaître toutes les personnes citées .

Ce journal ,je l’écris pour essayer de faire mon deuil ,l’écriture permettant de vomir tout notre mal être ,de soigner les maux par les mots …….enfin ,je l’espère .

Même si peu de personnes lisent ce blog , l’important pour moi est de pouvoir écrire mon histoire ,notre histoire et qu’il reste une petite trace de mon fils disparu devenu un ange parmis les anges .



nous arrivons

Après plusieurs heures de route et un éclatement de pneu sur le camion de Cindy ,nous arrivons sur Tours et trouvons un terrain d’accueil pour les gens du voyages que nous sommes ………..terrain grillagé en bordure de nationnale où nous sommes parqués et répertoriés :vive la démocratie ! .
Bref nous arrivons à obtenir un emplacement pour trois caravanes ,je me dépèche de remplir les formulaires d’entrée .Il faut également laissé une carte grise en gage ……ce terrain est bien sur payant ,mais il est d’une propreté exemplaire .Chaque emplacement dispose d’une arrivée d’eau ,d’une borne EDF ,d’un petit local avec WC ,douche ,évier et de la place pour mettre ce que l’on veut . Il ferme à clef .

Nous posons les caravanes et allons très vite à Bretonneau ,là où Jordan se trouve .
Il y a déjà du monde qui est arrivé avant nous : Jess ,le frère de Cindy ; Sigfreed ,ami de Jordan ;Marie laure et Claude , ma soeur et mon beau frère . Romuald et sa femme pepette arriverons un peu plus tard .
Le halle d’entrée est très grand ,tout neuf ,très propre ,très lumineux et très beau .
Nous montons en réanimation .2ème étage ,àdroite ,encore à droite ,et une porte fermée . On doit sonner et dire pourquoi on vient pour que nous puissions entrer .
Là ,on nous fait attendre quelques instants .Une infirmière nous rejoint et met à notre disposition une pièce pour nous …..rare sont les malades qui ont tant de visites en réa ….nous ,on arrive en famille et avec les amis pour pouvoir se relayer auprès de notre malade ,c’est comme ça …..le personnel nous fourni également ,café ,lait ,eau ,gâteaux …..c’est une équipe vraiment formidable qui est au petits soins et toujours présente . On nous explique qu’il faut passer dans la petite pièce à coté et passer une blouse sur nos affaires ,rendre visite à Jordan en se lavant les mains avant ,dans le petit sas devant sa chambre .
On ne pourra se trouver qu’à deux ou trois maximum dans la chambre ,d’abord pour ne pas trop fatiguer Jordan et ensuite pour ne pas géner les soignants .Nous avons bien compris et je suis impatiente de voir mon fils et de lui parler .
Nous avons passé les fameuses blouses qui s’attachent derrières et nous suivons l’infirmière qui nous montre le chemin …….mon coeut bat la chamade ,je ne regarde même pas autour de moi ……le sas , se laver les mains ……et j’entre . Mon fils repose dans un lit médicalisé, avec des barrières relevées .Ses yeux sont toujours fermés .Il est entouré de machines destinées à surveiller son coeur ,sa respiration et une autre qui diffuse des médicaments .Il a un tuyau dans la bouche et un autre dans le nez , des perfusions au bras ,une sonde urinaire .Il est nu ……et ça me fait pleurer de le voir comme ça ,lui qui est assez pudique ,juste un drap jaune pale recouvre son intimité .
Commence alors pour nous un chemin semé d’embûches ,où il faudra se battre contre le corps médical ……mais je raconterai cela en temps et en heure . Pour l’instant ,nous l’embrassons ,nous lui parlons ,le caressons ……ses mains ,son ventre ,ses cheveux châtains clairs ,son front …….on lui installe des photos de son fils et de sa famille …..on lui met un casque pour lui faire écouter les CD qu’il aime .
De temps en temps ,je lui enlève ce casque pour lui parler ,lui expliquer tout ce qui se passe autour de lui ,lui dire qu’il est soigné mais qu’il faut aussi qu’il y mette du sien et qu’il faut qu’il se batte pour revenir dans le monde des vivants .Son papa fait de même .Cindy a acheté un bouquin de moto et lui lit les articles .
J’espère qu’il nous entend ,de là ou il est ….dans les limbes de l’inconscience ……peut être entend il nos voix ……je l’espère ,je le souhaite ,je le veux .




Archives pour la catégorie de l’accident à l’enterrement

au CHU de Tours

4 h. 30 , Jordan est prèt et va être transporté ,on permet aux personnes qui le souhaitent
d’entrer dans le box où mon Bébé se trouve pour l’embrasser . Il ne faut rester que quelques instants et entrer à trois maximum .
Nous y allons Alain , Cindy et moi …….mon coeur se serre …….Jordan est bardé de tuyaux ,partout . Son visage est enflé , bleu et violacé , ses bras sont le long de son corps et ses belles mains d’enfant travailleur et bricoleur restent sans bouger .
Je l’embrasse en appuyant mes lèvres aussi fort que je peux sur son front et en caressant sa main …….déjà ,nous ressortons et les autres entrent .
Enfin ,son brancard apparraît pour disparaître bientôt dans l’ambulance .A nouveau ,des étrangers vont s’occuper de mon fils .Il faut que je leur délègue ce que j’aurais voulu faire .

Nous sommes tous épuisés .Nous devons maintenant nous organiser pour partir à Tours …….nous sommes forains et ,par traditions ,nous ne laissons pas nos proches seuls à l’hopital ………
Nous rentrons Alain et moi ,sur notre terrain ; Cindy à la ferme et Romuald à Lyon .
Il est prévu que tous ,nous rangions aussi vite que possible nos campings respectifs pour partir sur Tours où l’on trouvera bien un terrain où stationner le temps qu’il faudra .
Vers huit h. ,Alain et moi allons à la ferme pour aider Cindy à tout ranger et à ateller .
Les tuyaux d’eau ,d’évacuation ,les cables électriques ,les câles …….
Ma belle fille est rejointe par l’amie d’enfance de Jordan ,prénommée Cindy aussi mais dite Didi . Enzo a été confié, après qu’on lui ai expliqué que son papa était gravement blessé ,à Jimmy ,le papa de Cindy .

Ma soeur et son mari sont également là .

Voilà ,tout est prêt et le convoi s’ébranle lentement pour prendre la route qui nous mènera près de mon fils .
J’ai pris avec moi son blouson de moto ,je hume l’odeur qui s’est imprégnée dans le tissus se mélant à l’odeur du cuir et je pleure.

J’ai continué aussi à prévenir d’autres amis .

Je téléphonne régulièrement en réanimation à Tours où Jordan est bien arrivé ,sans problème .
Mais ,dans le service ,il a fait un autre arrêt cardiaque .
A chaque coup de téléphonne ,les nouvelles ne sont pas bonnes . Son coeur s’affaiblit et les médecins augmentent les doses de médicaments qui boostent ce muscle si fragilisé par l’accident .

l’hopital ( 2 )

Nous passons tous par des moments de joie ou d’abattement ,au rythme des nouvelles communiquées par l’équipe médicale .
Jordan n’a aucune fracture ,aucune blessure …….sauf qu’il ne se réveille pas du cdma profond ou il est . Son coeur bat grace à l’administration de médicaments destinés à le  » doper  » .mais il a la capacité d’une personne de 70 ans ,or ,il en a 21 !
Scanner ,Irm , radios ,prises de sang ……tous les examens possibles ici sont réalisé .
On nous prévient que l’équipe médicale s’est réunie pour discuter de la meilleure façon de transporter Jordan sur Tours ,un CHU mieux équipé que le CHG : en SAMU , le voyage sera plus long ,mais en cas de force majeur ,il peut s’arrêter et prodiguer des soins assez poussés . En hélicoptère , c’est plus rapide ,mais en cas de coup dur ,il y a très peu de place et de matèriel ………..Au bout d’un temps qui me pâraît interminable ,la décision est enfin prise :Jordan est trop faible pour l’hélicoptère , il sera transporté en ambulance .
Maintenant ,il faut le préparer pour le transport .
Encore une attente interminable . Le bouche à oreille a fonctionné ,des amis ,de la famille arrivent aux urgences pour avoir des nouvelles . Le téléphonne ne cesse de sonner . Il faut expliquer ,encore et encore ………

l’hopital

Je suis bien incapable de prévenir moi même mon fils ainé . Je communique son numéro de téléphonne au pompier . Romuald est entrain de démonter son manège à coté de Lyon .
Le pompier lui explique la situation et lui dit que c’est très grâve ,qu’il faut qu’il vienne ,que son petit frère risque de ne pas survivre .
Romuald arrivera quelques heures après ,il s’est organisé avec l’aide des autres forains présents sur la place .
On appelle également mon beau frère Eric,ilfaudra qu’il nous accompagne à l’hopital car Alain , Cindy et moi sommes incapables de conduire .
Alain …..je ne sais pas ou il se trouve pendant tout ce temps ……
Ca y est ,la SAMU a réussi à faire repartir le coeur de mon petit au bout de 45 mn de réanimation ,il a fait de nombreux arrèts cardiaques . La jeune femme m’apprend que Jordan va être transporté aux urgences de Bourges et que l’on peut lui faire un bisou avant que l’ambulance ne démarre . Elle m’explique qu’il faut que je me prépare , que Jordan n’a pas reprit connaissance et qu’il a des tuyaux un peu partout .
nous entrons un par un dans l’ambulance . Je lui dit tout ce qu’il se passe et je l’embrasse en le suppliant à l’oreille de se réveiller . Son aspect choque beaucoup Cindy et Alain . moi ,je n’ai même pas fait attention . Il vit pour l’instant et c’est tout ce qui m’importe . Nous descendons et regardons le véhicule s’éloigner tout doucement dans le chemin …..
je rentre dans la maison pour prendre mes affaires et attendre que mon beau frère arrive .
Quand je ressors ,ma surpprise est de taille ,il y a un nombre impressionnant de gendarmes dans la cour ,j’en vois certains qui sont sur le lieu de ‘accident ,sous le hangar ………je perd les pédales et ressent cette présence comme une agression quelque chose d’inadmissible ,il souille l’endroit de l’accident ………..je cours et je hurle … le premier gerdarme à se mettre en travers de mon chemin se prend une claque magistrale et je le pousse ,j’arrive à atteindre le hangar et je crie ,je leur arrache tout ce qu’ils ont dans les mains : un mètre ,un papier ,un crayon ou l’un deux note je ne sais quoi ,je suis dans un état proche de l’hystérie ……Sylvie ,la maman de Cindy , que je connais depuis trente ans ,est arrivée je ne sais quand ……mais elle est là ,Jordan est son gendre et elle l’aime……elle me prend dans ses bras ,me serre à m’étouffer et nous pleurons toutes les deux ….. un pompier intervient et demande aux gendarmes de s’écarter le temps que je m’en aille …….c’est ce qu’ils font…..et je monte dans la voiture d’Eric qui est arrivé entre temps ……
Nous partons à l’hopital de Bourges ,et là ,nous attendrons avec des amis venus nous rejoindre jusqu’à 4 h 30 du matin ……..les médecins et infirmières sont sympatiques et viennent régulièrement nous tenir au courant de ce qu’ils font ,de tous les examens que Jordan passe .

les secours

Les pompiers me demandent de les laisser travailler ,je continue de hurler et de pleurer .
Une femme s’approche de moi et m’écarte doucement du hangar pour m’amener près de la maison . je ne veux pas entrer pour l’instant ,je ne veux pas être trop loin .
Je tremble de la tête aux pieds ,je suis obligée de m’asseoir par terre ,aux cotés de Cindy qui m’a rejoint .Je ne sais pas qui m’amène un verre d’eau ,je le prend comme une automate et je bois un peu .

Il y a deux camoins de pompiers ,le SMUR et le SAMU ……plein de monde ……..les gens vont et viennent ,s’agitent comme un essaim de guèpes que j’aurais dérangé .On me pose des questions ,son nom ,son prénom ,sa date de naissance ,était il malade ,allergique ,prenait il un traitement ? je répond en me disant que s’ils me posent toutes ces questions ,c’est que Jordan n’est pas mort , que je me suis trompée .

En fait ,il est toujours sous la voiture ,mais les secours prennent mille précautions pour le sortir .
La femme pompier ne m’a pas quittée . Elle m’explique tout ce qui se passe avec des mots simples .Sa voix me calme ,elle est douce et apaisante ,mais ferme ,le ton n’admet pas de réplique .
je serre sa main aussi fort que je peux ,je m’accroche à elle comme à une bouée de sauvetage ,comme si cela pouvait aider Jordan ……..ne la lâche pas ……elle te relie à ton petit …..ne la lâche pas ……elle seule sait .Maintenant ,je sais que c’était idiot ,mais à ce moment très précis ,c’est ce que je pensais .

Un homme arrive et me dit bonjour . C’est le maire du village qui vient aux nouvelles comme tout les élus devraient le faire : s’occuper de leurs admnistrés . Il sera encore présent lorsque nous partirons ,et bien après aussi .

Un pompier finit par me persuader d’entrer dans la maison ,rester prostrée ne sert à rien , j’obéis sans trop savoir pourquoi .

Aussitôt entrée ,je m’affale dans un fauteuil rouge ,dans la pièce principale du corps de ferme .C’est une grande cuisine ,avec une table immense ,ils étaient nombreux il y a quelques années auparavant ,ils vivaient à plusieurs générations sous le même toit .
De ma place ,je vois la porte d’entrée et tous ceux qui entre et qui sortent comme dans un balai dont le chorégraphe aurait oublié de gérer les mouvements ……..
La jeune femme est toujours présente .Elle me promet de me tenir au courant de l’état de santé de Jordan . Il me semble qu’Alain N°2 est aussi dans la pièce ,assit en face de moi ,mais je n’en suis plus très sure .
Je demande un café qu’on me prépare et qu’on me donne . Le liquide bouillant semble me sortir de ma torpeur ,il me réchauffe et je commence à reprendre pied avec la réalité ;comme si jusqu’à maintenant , j’avais tout vu ,tout entendu ,répondu ,mais que c’était mon double qui faisait cela ….pas moi …….pas mon esprit ……lui était auprès de Jordan .

A chaque fois qu’un pompier pénètre dans la pièce ,je me remets à trembler ……..j’ai si peur de ce qu’il va m’annoncer …..il me dit que Jordan n’est plus sous la voiture ,qu’il est dans le camion du SAMU ,mais ……….je hais cette conjonction ,ce petit mot de rien du tout qui casse vos espoir …….oui ,mais ……je suis suspendue à ces quatre lettres ………mais il ne revient pas .Le médecin le médicalise et opère une réanimation ………Jordan a t il des frères et soeurs ?

Je sursaute quand il me repose la question , j’étais repartie loin de lui .

le jour ou je suis morte avec jordan .
Bienvenue sur mon blog , ma vie a changée le 13 juin 2008 , après le décès du plus jeune de mes fils
——————————————————————————–
Bonjour tout le monde ! »une journée comme les autres
8 juin 2008 ,

Il fait beau ,il est environs 14 H. ,Alain et moi avons fait une grasse matinée .
Nous étions réunis ,toute la bande habituelle ,cette nuit ,pour fêter mes 47 ans du 4 juin ,les 46 ans d’Alain et les 24 ans de Cindy ,tous les deux nés un 8 juin .
Nous nous sommes bien amusés ,comme d’habitude …..rigolade ,musique ,cadeaux …….tout va bien .
Alors ,ce dimanche ,nous allons voir Cindy et Jordan qui ont leur camping ( nous sommes forains ) chez un ami d’enfance ,à seulement 3 km . de nous .
Enzo est absent ,il passe quelques jours chez Cathy ,la tante de Cindy .
Jordan ,pour ne pas changer est entrain de travailler ,il fint une remorque cuisine qu’il a fabriqué de ses mains pour sa compagne .Nous avons beau lui dire de s’arreter et de se reposer ou d’aller se promener … non ,il veut terminer ” deux ,trois bricoles ” ,pour être tranquille .
Du coup ,nous les laissons et décidons d’aller faire un tour en moto à Bourges.Nous allons au Séraucourt ,un bar ,et nous buvons notre café en terrasse .
Comme le temps se couvre ,nous repartons à Ste Solange ,avec l’idée de repasser voir les enfants .Nous reprenons la route et lorsque je passe devant le bar de ma belle mère ,je m’apperçois que c’est ouvert . Nous ne sommes pas à quelques minutes près . J’arrète ma moto ,et nous prenons notre temps pour reboire un café .Pourquoi m’être arrétée ,ne pas avoir pressenti que mon fils avait besoin de moi ,qu’il se mourrait seul ,pendant que je me trouvais à quelques instants de lui ?

Alain sort comme un fou de la salle de jeu et me hurle ” dépèches toi ,démarre la moto ” ,je ne comprend pas pourquoi ,mais je sens que quelque chose de terrible est arrivé.
Nous ne prenons même pas les casques et nous arrivons à la ferme .
En chemin ,Alain m’explique en quelques mots que c’est Cindy qui lui a téléphonné qu’il fallait qu’on vienne car Jordan est coincé sous une voiture .Je sais maintenant . Je n’ai même pas besoin de voir . JE SAIS .

Cindy nous attend au début du chemin ,je freine et Alain descend ,mais moi ,je continue en moto .
Je vois Sarah et son amie Géraldine qui se tiennent à bras le corps toutes les deux en se serrant ,je m’arrète en criant ” ou est ce qu’il est ? ” .Sarah tend le bras pour m’indiquer la direction d’un hangar .Je court ,mon coeur bat tellement vite que j’ai mal . mon cerveau ne réfléchit plus .Je vois Alain N° 2 ( notre ami et papa de Sarah ),agenouillé à coté de la voiture de Jordan ,une BMW .Il est entrain d’actionner un cric pour relever la voiture .
Je ne peux voir que les deux jambes de mon fils qui dépassent de cette maudite bagnole .Rien ,pas un mouvement ,pas un cri ,même pas un râle .
Alain N° 2 est très pâle et ne parle pas . il est concentré sur ce qu’il fait .
Alain est lui aussi arrivé et il aide son ami à à mettre des cales pour sécuriser l’endroit .

Je hurle ,je voudrais que cet instant ne soit pas arrivé ……..un espace suffisant ,je me glisse moi aussi sous la voiture ,dans la poussière ,aux cotés de mon garçon ……….il est face contre terre ,les deux bras pliés ,les mains de chaque cotés de la tête .Ma main passe sous son pull ,rien ,il n’y a rien …….il ne respire plus ,son coeur ne bat plus …………je pleure ,je reste là ,à le secouer ,à hurler son prénom ………..je le supplie de revenir avec nous …….je lui dit que je l’aime et qu’il ne peut pas nous laisser ……..il faut qu’il pense à Cindy et à Enzo ,son petit homme de 2 ans 1/2…………mais il ne se passe stictement rien du tout ………je ressort et ne peux faire que quelques pas avant de m’effondrer à genoux dans la boue ……je ne pense même pas à essayer de le tirer pour tenter une réanimation …..j’ai l’impression de ne plus être là ……..je ne suis que souffrance et j’hurle comme une bête .

Cindy a bien sur appelé les pompiers mais je lui ordonne de prévenir aussi le SAMU .
Elle garde son calme ,alors que moi ,je suis complètement hystérique …….elle m’aide à me relever et m’éloigne du hangar …….c’est à ce moment que j’entend les secours arriver .

——————————————————————————–
Un Blog, des Blogs – Vous pouvez, vous aussi créer un blog !
Posts (RSS) et Commentaires (RSS).

1234

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008