Bon anniversaire

Mon bébé d’amour,

je te souhaite un très bon anniversaire mon chéri . Tu as 24 ans , déjà ………..malheureusement , je ne te serrerais pas dans mes bras mais j’irais sur ta tombe , t’emmener quelque chose et pleurer sur mes souvenirs et sur mes espoirs si vains maintenant . 

Je n’oublierais pas de souhaiter son anniversaire à ta copine didie qui est née le même jour que toi mais un an plus tard , elle n’a que 23 ans ………….

Je sais que tu voudrais que je sois heureuse mais que veux -tu , je ne peux pas , pas encore , c’est trop tôt mais bientôt mon Jordan d’amour , bientôt j’en suis certaine , je pourrais dire :

  » oui , j’ai perdu mon fils. Oui , j’ai eu mal et oui, maintenant, je vais mieux parce qu’il m’aide à aller mieux  »

Cette phrase , mon Jordan , c’est une amie , une véritable amie  qui voudrait me l’entendre dire ……………………..alors veille sur elle , sur Jacotte et sur tous ceux que j’aime .

Je t’embrasse plus fort que le ciel.

Maman

 



à chaques instants .

Mon chéri ,

Tu sais, chaque jour,  à chaque instant , je pense à toi …pas seulement quand je me lève où que je m’endors , non , c’est tout le temps …………….. chaque seconde qui passe me rapproche de toi et il m’arrive bien souvent de souhaiter que cela se passe tout de suite …….je regarde tes photos et je me demande ce que tu ferais aujourd’hui, maintenant ………ta vie a été si courte ,  il te restait tant de choses à faire , à voir , à découvrir , à connaître …….je te vois enfant , riant et mon coeur se serre et les larmes coulent …………c’est souvent aussi que je pleure quand je suis en voiture , en route vers mes clients , parce que là , je suis seule et que personne ne vient troubler mon chagrin ……………….il m’arrive de croire que j’ai fais un cauchemar , je ne réalise pas que tu ne seras plus jamais auprès de nous ,vivant ………..c’est ma façon à moi de me protéger ………bien sur mon chéri , je sais que tu es mort , je ne suis pas folle mais admettre que je vieillirais sans toi est trop pénible. C’est sans doute pour ça aussi que j’ai horreur d’aller au cimetière parce que la réalité me rattrape devant ta tombe ……je ne suis pas si forte que les gens peuvent le penser quand ils voient mon sourire figé et de circonstance sur mon visage , je n’ai plus envie de leur expliquer qu’on ne guérit pas du chagrin de la perte d’un enfant , que ma vie s’est arrêtée ce 13 juin 2008 et qu’il m’arrive de leur en vouloir que la leur continue …………………………..

Je t’aime tant , j’ai tant de peine , tu me manques tant ………..

Maman. 




Archives pour la catégorie lettres à Jordan

Mon bébé d’amour

Mon chéri d’amour,

On me dit de ne pas t’appeler, de te laisser tranquille , que je t’empêche d’être en paix là-haut, que je t’empêche d’évoluer, que ma peine et mon chagrin te forcent à rester entre deux mondes …………..comment pourrais-je ne pas avoir de chagrin ? je ne peux quand même pas me réjouir pour toi .Sans doute ne suis-je pas assez croyante pour ça , je ne peux pas me dire que je suis heureuse de te savoir auprès de Dieu , parce que je remets en cause l’existence même de ce dieu d’amour .

Non , tu me manques. Tout me rappelle que tu n’es plus là ……..Enzo en premier ! comment ne pas être malheureuse en assistant à sa fête d’école sans que tu ne sois là , toi qui aurait été si fier de le voir ? et les noces de diamant de ton papy , je suis certaine que tu aurais trouvé une blague à lui faire …………..

Alors j’espère que tu ne m’en veux pas de ces échecs successifs ……..je ne t’ai pas sauvé et maintenant , je t’empêcherais d’être heureux ……….. je n’ai comme argument que mon amour pour toi , je ne serais plus jamais la même car une part de moi est partie en même temps que la vie te quittait………..j’aurais tant voulu mourir ce jour là, quand j’ai compris que tout étais foutu, j’avais si mal quand j’étais à côté de toi sous cette putain de voiture , ma main sur ta peau……………. la douleur que j’ai ressenti à ce moment- là est indescriptible et a laissée son empreinte sur moi à tout jamais……………….

Je t’aime et cet amour est la seule chose qui me reste vraiment .

Maman

Mon amour de bébé

Bonjour mon fils , mon ange d’amour

Te dire tous ces petits mots tendres me manquent , te parler tout simplement et entendre tes réponses et ton rire aussi me manquent , enfin tout me manque.

Alors , bien sur , je te parle ici où devant ton petit coin quand j’allume ta bougie où dans ma voiture aussi , mais jamais il n’y a de réponses, jamais .

Je viens de conseiller à une copine de ne pas penser au passé si ça lui fait mal , mais moi , je ne peux pas appliquer ce conseil car tu es mon passé mais tu ne seras plus mon avenir .Comment faire pour que ces images de ton corps en souffrance disparaissent ? j’aimerais ne me souvenir que des bons moments , mais rapidement la réalité de ta mort revient et c’est terrible.

Tata Marie- Laure me disait hier qu’elle aimerait habiter aux Nointeaux où tu as eu cet accident .Et bien moi , je peine déjà à mettre une rose à la date anniversaire , alors y habiter ……………

Je t’aime tellement et je ne peux rien faire de cet amour pour toi ,sinon te l’écrire ici…………..

Tu es dans mon coeur , mon tout petit

Maman

 

Mon amour

Les températures se sont radoucies, le ciel est tout bleu sans aucun nuages et le soleil est de la partie pour jouer la pièce du printemps mais toi tu ne joueras aucun acte.

Jamais plus , tu ne verras les arbres bourgeonner et les fleurs éclorent doucement………tout est entrain de reprendre vie et moi , je m’éteins……..j’ai beau essayer de me raisonner, de penser à Enzo, Maylee, Romu, Kenji, Jade……..j’en reviens toujours au même point , tu n’es plus là et tu me manques horriblement………..tu aurais peut être un autre bébé, tu serais entrain de préparer ton métier pour la cavalcade aux Aix, je t’entendrais grogner contre tout et rien……….et tout ça est fini, terminé………je hurle ton prénom mais personne ne me répond……..il me serait si simple de te rejoindre dans ton monde, de te donner la main et de revoir enfin ton sourire………….quand je repense à ta mort, je ne peux pas m’empêcher d’imaginer ta longue agonie, essayant de te dégager du poids de cette voiture qui appuyait si fort sur ton thorax, espérant que quelqu’un arriverait pour te délivrer……et personne n’est venu , mon chéri………on t’a laissé mourir.

Alain a au moins eu le mérite de ne pas lutter contre sa maladie pour te rejoindre……….

Je t’aime si fort, si fort.

Maman

Toujours et encore des questions

Mon chéri ,

Tu me manques toujours autant et en plus , je suis assaillie en ce moment d’un tas de

questions, très terre à terre mais qui me gâchent la vie .

Je t’en parles à toi et aussi à une amie , mais rien n’est simple .De toutes façons, rien n’est plus simple depuis que tu es parti.

Si tu pouvais me faire un petit signe pour m’indiquer quel chemin prendre, ça me faciliterait grandement la tâche.

Il m’arrive d’envier les gens simples d’esprit. Ceux que j’ai rencontrés ne se posent pas toutes ces questions et leur vie s’en trouve beaucoup moins compliquée.

Voilà, ma vie est ainsi faite, une éclaircie de courte durée et des orages en pagaille ……quand tout va bien, je me demande toujours ce qui va arriver……..

Quand tu étais petit, tu resplendissais tellement de bonheur et de joie de vivre que tu illuminais la vie de tous ceux qui t’entouraient. Pourquoi ce temps-là a-t-il laissé la place au malheur?

Les larmes ne m’apaisent plus et j’ai tellement peur ………

Je t’aime mon fils, mon petit ange d’amour.

Maman

Mon Chéri d’amour

Pourquoi est-ce que tu ne t’es pas battu? pourquoi est-ce que tu as abandonné la lutte?

Tu nous a laissé.Nous sommes tellement pitoyables sans toi.

Je suis si malheureuse, je souffre tant.

Je me surprends encore au bout d’un an et sept mois à croire que je fais un cauchemar, que je vais me réveiller et me rendre compte que tu es là, à nos côtés.

Je me protège de la souffrance en étant de plus en plus dure avec tout le monde , je ne pardonne rien , je ne laisse rien passer .Je ne veux plus m’attacher à quiconque , la séparation est trop pénible à vivre .

Je voudrais ne plus être là , où alors être seule sur une île déserte.Je n’ai envie de rien .Ne rien faire , ne rien dire, ne rien voir ,ne rien entendre .

N’être plus rien , qu’un grain de poussière qui irait te rejoindre là où tu es .Je me fous de l’endroit pourvu que ce soit avec toi , rien qu’avec toi .Je te veux à mes côtés.

Je veux que ta mort n’ai pas existé , je veux que ce stupide accident ne soit jamais arrivé, que tu n’ai jamais acheté cette voiture, que tu ne veuilles pas réparer ce foutu pot d’échappement. Je veux revenir en arrière .

Mon bébé , viens me voir , je t’en supplie .Je t’aime tant.

Maman

Mon Jordan

Tu es certainement au courant de la grande nouvelle : Ta Cindy a mis au monde hier une petite Maylee ( deuxième prénom Jordane) ………bien sûr que je suis heureuse …mais j’aurai tellement aimé que ce soit ta fille à toi , celle que tu désirais tant .

Dieu ne t’a pas laissé le temps de réaliser ce rêve ,alors Cindy l’a fait pour toi .

Je te fais un énorme câlin ,comme tu les aimais………

Je t’aime

Maman

Coucou mon bébé

Après avoir fait pas mal d’achats absolument nécessaires qui m’ont obligés à courir dans plusieurs magasins, avoir été recherché mon sac que j’avais oublié hier chez ton frère , joué avec Jade à   » bateau sur l’eau  » et à  » cheval champagne » ( tu te souviens? ) ,reçue ma copine qui n’avait pas le moral, être ressortie pour aller chez la couturière ,je me suis rendu compte qu’il faisait sacrément froid et que la grenouille de la météo devrait aller chez le véto car il n’y a toujours pas de neige malgré l’annonce de sa chute dans plusieurs bulletins météo .

Mais toi , tu es bien au chaud dans ton petit coin personnel, c’est la réflexion débile que je me suis faite quand je suis rentrée dans l’appart.Et oui , j’ai l’impression que tu es chez toi ici , mais en fait , tu as le Toit du monde  pour Être ,les nuages pour jouer à cache-cache, le vent pour te pousser, les étoiles pour te bercer.

Il faut que je m’habitue à cela : tu n’es plus dans notre dimension , tu es, mais ailleurs.J’espère au moins qu’il n’y a pas la sensation de froid car tu as horreur de ça ……..

Fais moi un gros câlin , mon Dadane .Moi, je te sers très fort contre moi et je te fais pleins de bisous.

Je t’aime 

Maman

 

A mon fils

Où es-tu?

Que fais-tu?

Qu’es-tu devenu ?

Est-ce toi cette trace dans le ciel, ce nuage qui ce déplace si vite avec le vent , cette étoile tout là-haut qui semble ne briller que pour moi ?

Est-ce ton souffle tout doux que je sens de temps en temps la nuit venir me chatouiller la joue ?

De toi, je ne retiens que tes yeux brillants de malice ,ton sourire quand tu regardais Enzo, ton rire quand tu étais heureux.

Mon chagrin éternel, si pénible, si palpable a transformé mes souvenirs. Ne restent que les bons moments et une aura d’amour.

Tu savais que tu ne vivrais pas vieux, j’en suis persuadée. Tu vivais intensément et tu voulais tout si vite. Je n’ai pas su le comprendre mais tu avais peur de ce que tu pressentais.

Si dieu existe, qu’il prenne soin de toi. Qu’il protège mon fils, mon amour , mon bébé.

 

12345

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008