petit mot d’une foromeuse

Narcisse est une femme d’un forum où je vais tous les jours . Elle m’a laissé un message si beau et si émouvant que j’avais en vie de vous le faire partager .

Quelques mots au sujet de ton blog

qui a écrit la vie est un long fleuve tranquille…
sauf qu’il y des saisons des temps chauds et froids
des sècheresse et des inondations. et cette putain de vie continue
Avec des temps plus ou moins long à digérer comme celui que tu vis là
Face à la vie dès la naissance nous marchons quoi que l’on dise et fasse vers la mort
la vie, la mort fait partie de nous
et on n’y changera rien
Sauf que ces temps de deuil sont l’inondation de nôtre corps, même en sachant nager on s’y noie on voit pas le bout de ces jours sans lui.
On a même un espoir de le revoir, de le regarder franchir la porte, de le toucher, de discuter…
et vlan la claque te remets au gout du jour amer, âcre, acide… mortel
mais en fait non c’est pas possible on continue à y croire comme immortel

Accepter la vie c’est accepter la mort, accepter la mort c’est de continuer à vivre sans lui
Tu pars vers des lendemains ou tu vas te forger encore plus dans l’espoir de vivre
Tu avais déjà des cicatrices profondes mais tu as su resté debout bien ancrer parce que nous les femmes qui donnons la vie ne pouvons baisser les bras.
Ton travail sur le deuil te conduits à écrire tes maux par des mots et çà c’est magique
transcrire tes peines, tes blessures tes cris vont te donner au fils des jours une force inimaginable que même toi doutant de toi n’imaginais pas
Regarde toi ma chère bohème tu fais grandir en toi une fougue immense face à la mort
même si tu regardes encore voilée cette vie, la brume finira par se lever
Oui il faut du temps, un long temps pour soigner tes chairs meurtries
Laisse le temps au temps mais prend par la main ta vie emmène là tout doucement
vers une prairie ou une montagne et crie
offre ce cri comme le premier que tu as donné à la vie et défie enfin le temps ….
Je t’embrasse très tendrement et te tends la main moi aussi vers les demains à venir



Autres articles

8 commentaires

  1. kathy85 dit :

    je t’ai laissé un petit poeme codé sur mon blog s’il te plait tu pourras le prendre sans problème le mot de passe tu le trouveras seule et si tu n’y arrives pas tu me le demande et ce que je te demande c’est de ne pas pleurer je te l’ai fais de bon coeur pour essayer de soulager ton coeur ! amitiés

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  2. jadelame dit :

    Tout plein de bisous
    Je n’ai pas les mots, la douleur en a-t-elle d’ailleurs.
    Mais, certaines de tes pages transpirent de vie, une leçon que si tu le permets j’écoute.
    Jade

    Dernière publication sur jade : Lecture

  3. je reste persuadée malgré mon chagrin que l’être humain possède des ressources insoupçonnées pour vivre …….

  4. booguie dit :

    la vache
    c’est à te donné des frissons
    d’ailleurs c’est ce qui vient de se passer
    belle ode à l’amour de la vie
    malgrès les blessures du temps
    de gros bisou fab, merci pour ce partage

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Gabriel Timmory.

  5. j’avais eu des frissons et des larmes lorsque j’avais reçu ce message d’une femme que je ne connais qu’au travers d’un forum .Oui , son message est une ode à la vie et il fantastique .
    Bisous.
    Fab

  6. GUIU dit :

    Bonjour Jordanfabienne,

    Je m’appelle Virginie et je retrouve dans les lignes que tu écris sur ton cher fils toute la souffrance que je connais au quotidien.
    Nos déchirures à tout jamais encrées sur notre coeur, notre cerveau qui nous joue des drôles de tour, et cette envie de chialer dès que l’on prononce le prénom de mon Laurent, mon Loulou, mon frère. je n’arrive pas à me résoudre à en parler au passé et les gens autour de moi ne comprennent pas que mon deuil ne soit pas fait au bout de 4 ans…Il s’agit de mon frère ainé qui laisse de très jeunes enfants derrière lui.
    Il est parti un matin, un vendredi, le 18 mars, au volant de son camion pour une livraison, et je ne l’ai plus jamais revu.Depuis je ne cesse de penser à lui et de lui dire à quel point il me manque. Sa petit tronche toute mignone, ses blagues de tous les jours, sa voix, ses yeux, ses mains toutes abîmées car il bricolait beaucoup, ses bons conseils, sa franchise,…
    Si tu savais comme je peux te comprendre.
    Je te félicite pour ton site car tu rends tous les jours hommage à Jordan de cette manière.
    je te dis au revoir et merci.

    Virginie

  7. Ces quelques lignes me touchent profondément et j’espère que tu iras mieux, un jour .Je n’ai jamais aimé ce terme : faire son deuil !comme si on pouvait le faire avec des etres aussi proche de nous !
    cependant, on arrive à vivre , malgré tout ,avec notre souffrance .
    Fab

  8. booguie dit :

    un coucou à toi ma fab,
    te dis plein de bonne chose pour tous les jours et les années à venir
    l’amour que tu portes en toi il ne s’effacera jamais.
    garde en ta mémoire tous les beaux souvenirs et remets à celui
    qui doit les recevoir l’amour que ton coeur à refait,( je pense à enzo)
    un immense bisou

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Gabriel Timmory.

Répondre

SOS BONICHE |
Derriere les murs |
monbbdchine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yome
| Mes tribulations
| goeland2008